Conférence TIC & Géopolitique 2013

Conférence TIC & geopolitique 2013

Cybergendarmes vs cybervoleurs : le crime numérique paie-t-il ?

 

 

La libre circulation des données permise par Internet entraîne une menace pour la sécurité des internautes. L’irruption des acteurs de cette menace, les cybervoleurs, a entraîné l’apparition de leurs opposants ou cybergendarmes.

  • Comment s’organise cet univers parallèle de cybercriminalité et quelles sont les stratégies déployées pour l’enrayer ?
  • Comment les données laissées par les internautes sont-elles exploitées ou pillées à des fins économiques de rivalité ?

Les différentes personnalités du monde de l’Internet et de la sécurité seront présentes lors de l’édition 2013 de la conférence “TIC et Géopolitique” :

“Les nouvelles règles des (Cyber)gendarmes contre les (Cyber)voleurs”
Lundi 18 mars 2013, de 14h à 18h
Amphithéâtre De Bourcet, Ecole Militaire

Programme

Table ronde 1 : «La cybercriminalité est la nouvelle menace du XXIe siècle »

La menace cybercriminelle semble partout. Mafias locales, réseaux organisés, escroqueries isolées… la Toile est devenue un lieu d’épanouissement pour la mouvance criminelle. Quelle est l’ampleur du phénomène et quelles sont les réponses possibles des autorités policières et judiciaires ?

Dans cet environnement numérique, les techniques ignorent les frontières et le code de procédure pénale peut devenir le meilleur allié des délinquants et criminels de tous bords.

Intervenants :

  • Frédérique Dalle, substitut du procureur, section de lutte contre la délinquance astucieuse et la cyber-criminalité (S2), Parquet de Paris.
  • Valérie Maldonado, commissaire divisionnaire, office central de lutte contre la Criminalité liée aux TIC, Ministère de l’Intérieur.
  • Stéphane Quéré (Université Paris II-Panthéon Assas), chercheur spécialiste des mouvements criminels.
  • Cyrille Barthelemy, Managing Partner, Security practice chez Intrinsec.

Table ronde 2 : «Donner ses données ou vendre sa vie ? »

Notre navigation quotidienne sur le Net génère des données de connexion. Et notre participation à des médias sociaux nous incite à laisser des traces numériques, largement exploitées par les gestionnaires de sites Internet. Au point de leur permettre de constituer des bases de données à l’échelle planétaire.

  • Quelle est la véritable valeur de ses données personnelles ?
  • Comment ces firmes multinationales ont-elles acquis en quelques années par la qualité de leurs services la puissance économique et technique autrefois réservée aux Etats ?
  • Quel avenir pour la sphère privée dans un univers omniconnecté ?
  • Sur Internet, sommes-nous devenus désormais le produit à vendre ?

Intervenants :

  • Benoît Tabaka, directeur affaires publiques, Google.
  • Gwendal Le Grand, chef du service expertise informatique, CNIL.
  • Alexandre Quintard-Kaigre, chargé de mission Affaires publiques & juridiques, Mission Etalab – Service du Premier ministre.
  • Jacques Henno, journaliste, auteur de Silicon Valley/Prédateurs Valley (Editions Télémaque).
  • Marie Moin, responsable des enseignements juridiques, EPITA.

Cette conférence sera animée par Nicolas Arpagian, rédacteur en chef de la revue Prospective Stratégique.