5 ans pour devenir un ingénieur reconnu

Les projets

Le projet, c'est d'abord un travail d'équipe; puis de la réflexion, de l'analyse, du management. Enfin viennent les étapes de réalisation et de programmation.

La programmation est une langue, l'EPITA est le pays où on la parle. Les futurs ingénieurs informaticiens que sont nos élèves se doivent de maîtriser les techniques qu'ils seront chargés de faire mettre en oeuvre : c'est la marque de l'EPITA. Les nombreux projets de tronc commun convergent vers cet objectif.

La "mythique piscine"

Piscine

Selon que vous serez puissant ou misérable, ce sera de deux à quatre semaines d'immersion en informatique profonde. Le but du jeu : adopter une certaine cadence, acquérir les bases et réflexes basiques de programmation, apprendre la nécessité de la rigueur, découvrir les contraintes du réel, auprès des nouveaux, les aînés, qui les conseillent, les encadrent, les encouragent.

Deux semaines où les jeunes étudiants vont au bout de leur potentiel du moment... et même au-delà, deux semaines presque initiatiques, en tout cas fondatrices des notions d'effort, de perfectionnisme et de professionnalisme qui distinguent les étudiants de l'école. Au bout de la tension,... le séminaire d'intégration, la fête et un début d'année déjà très solidaire.


Le "bistromatique"

L'idée, c'est de faire une calculatrice apte à fonctionner dans des conditions extrêmes avec des nombres de taille astronomique et même au-delà. Projet à réaliser en binôme, la bistro fait découvrir les joies du travail en équipe. L'erreur y est interdite et la performance requise. C'est là que l'on découvre que l'échec peut être formateur. Mais aussi qu'un projet n'est jamais fini et que le meilleur gagne.

le Bistromatique

Le "corewar"

le Corewar

Il s'agit ni plus ni moins que d'écrire une machine virtuelle et son assembleur, par équipes de 4. Cette machine est destinée à former l'arène où des programmes combattants s'affrontent. Le tout culmine dans la fameuse nuit du corewar, grand tournoi où s'affrontent les champions. Et comme toujours à l'EPITA, la fête vient couronner l'effort.

Le 42SH

Cette fois, le groupe réunit 6 élèves, qui s'embarquent pour une aventure de plusieurs semaines. Planification, organisation, modélisation sont au rendez-vous. Il s'agit de réaliser un interpréteur (c'est-à-dire une interface de lignes de commande) entre le système Unix et l'utilisateur. Les plus performants auront démontré une très bonne maîtrise de tous les principes du système Unix. Tous y auront gagné une expérience exceptionnelle dans le langage C et les richesses du système Unix.

Tiger

L'objet, c'est d'écrire un compilateur complet. Mettre les étudiants dans une situation industrielle, sur une longue période : tel est l'un des objectifs majeurs de ce projet. D'où une constante contrainte de corriger les erreurs, rendu après rendu, parfois en revenant jusqu'à la source du projet. L'autre but : apprendre l'analyse et la programmation objet par le C++ et les "design patterns" (solutions types à des problématiques récurrentes).

Et encore ...

SQL (bases de données), atelier C++ (écho de la piscine mais en langage objet), Java (un jeu à coder en Java en un mois), un Zelda like (le célèbre jeu revisité), Mac (programmation pour OSX), Open Ludo (projet sur l'open source), les mini-projets concernant des fonctions systèmes...