Ils ont passé le Concours CPGE pour rejoindre l’EPITA : Aminata Faye (promo 2020)

Le concours commun EPITA / IPSA / ESME Sudria permet chaque année aux élèves de classes préparatoires d’intégrer une école d’ingénieurs reconnue pour ensuite devenir des professionnels aguerris dans des technologies de pointe. C’est via ce concours qu’Aminata Faye (EPITA promo 2020) a rejoint l’EPITA à la rentrée 2017-2018 pour intégrer la 1re année du Cycle ingénieur.

Pour tout savoir sur le Concours commun EPITA / IPSA / ESME Sudria, rendez-vous sur le nouveau site : www.concours-cpge.fr

Vous êtes en CPGE et souhaitez rejoindre l’EPITA ? Inscrivez-vous avant le 12 janvier sur le site SCEI : www.scei-concours.fr

temoignage_concours_epita_esme_sudria_ipsa_cpge_etudiante_cycle_ingenieur_promo_2020_informatique_prepa_01.jpgPourquoi avoir choisi de faire une CPGE ?
Pour moi, c’était la voie la plus simple car je ne voulais pas tout de suite avoir à choisir une spécialisation après mon bac. La CPGE allait me laisser plus d’options par la suite.

Qu’est-ce qui t’a attirée à l’EPITA ?
Sa réputation ! Je savais que l’EPITA préparait très bien ses étudiants aux métiers du numérique. J’étais aussi très intéressée par les opportunités de doubles diplômes qu’elle proposait, notamment ceux tournés vers l’économie, et par sa dimension internationale.

Pourquoi le numérique t’intéresse ?
Déjà, je fais partie de cette génération qui a pratiquement toujours baigné là-dedans. Mais ce qui m’intéresse et me fascine le plus, c’est l’effervescence autour du numérique : que ce soit à la télévision ou sur Internet, il n’y a pas un jour sans que l’on entende parler d’une nouvelle innovation technologique ou d’un nouveau service. Ma plus grande crainte était d’avoir un métier monotone : avec le numérique, je sais que cela ne sera pas le cas, que j’aurai la possibilité de travailler sur des projets passionnants aux quatre coins du monde.

Comment t’étais-tu préparée pour le concours ?
Hormis pour la rédaction qui est une épreuve spécifique et l’entretien à l’oral pour lequel j’ai dû me renseigner davantage sur les caractéristiques de l’EPITA, je me suis préparée comme pour les autres concours de grandes écoles, en révisant !

Depuis, tu as intégré la 1re année du Cycle ingénieur et goûté à la fameuse Piscine. Comment as-tu vécu ce moment charnière du cursus ?
La Piscine est une bonne expérience pour apprendre à faire les choses très vite. Il a fallu s’adapter, pas tellement pour ce qui est du temps passé à travailler – si l’on a fait une CPGE et que l’on a révisé pour des concours, on ne ressent pas trop de différences -, mais en ce qui concerne les nombreuses informations – souvent liées à de nouvelles connaissances – à intégrer dans un laps de temps très court. Pour moi, c’était ça la plus grande difficulté.

Et au niveau de la vie à l’école, comment te sens-tu ?
Je me suis faite des amis assez naturellement depuis mon arrivée et c’est justement en partie lié à la Piscine : comme nous sommes tous fatigués et confrontés à différentes problématiques, les liens se renforcent très vite entre nous ! Après, concernant les associations étudiantes, je n’ai pas encore eu le temps d’en rejoindre une, mais je suis déjà intéressée par certaines, notamment le Club Ephémère, l’asso de photographies et Epiworld, qui s’occupe de l’intégration des étudiants internationaux.

As-tu un conseil à adresser aux étudiants pouvant être tentés par l’EPITA ?
S’ils veulent évoluer dans le numérique, ils feront le bon choix car l’école leur permettra de trouver une spécialisation à leur goût, mais aussi de découvrir tous les autres domaines du secteur via les projets ou les cours des autres Majeures. Et si, en plus de cela, ils sont intéressés par l’international, ils ne seront pas non plus déçus car une bonne partie des cours se fait en anglais : l’EPITA nous met déjà en condition au cas où l’on sera amenés à travailler dans un autre pays ou avec des ingénieurs étrangers.

Retrouvez également le témoignage de Titouan Leparoux (promo 2020), également passé par une CPGE


 

 

Pour tout savoir sur le Concours commun EPITA / IPSA / ESME Sudria, rendez-vous sur le nouveau site : www.concours-cpge.fr

 

Vous êtes en CPGE et souhaitez rejoindre l’EPITA ? Inscrivez-vous avant le 12 janvier sur le site SCEI : www.scei-concours.fr