Conférence TIC et Géopolitique à l’EPITA

Après avoir imaginé l’avenir des objets intelligents, l’EPITA anticipe à nouveau le futur avec deux table-rondes consacrées à la géopolitique sous l’angle des TIC le 13 mars 2014. La première se posera la question de la gouvernance d’Internet, la seconde se demandera si le World Wide Web est la plus grosse usine à contrefaçons de l’ère moderne.

Epita-Aff40X60-Tic-et-geo-2014.jpg

Internet : un poulet sans tête ?
Contrairement à l’air, la terre, la mer et l’espace qui font l’objet d’une régulation des usages légaux, commerciaux et militaires, Internet reste un territoire encore mal encadré. « Ce qui est étonnant avec Internet, c’est qu’il n’existe pas de véritable discussion efficace et opérationnelle sur sa gouvernance alors qu’il a aujourd’hui une quarantaine d’années, lance Nicolas Arpagian, modérateur des débats et rédacteur en chef de la revue « Prospective Stratégique ». Il y a des structures qui existent, des instances qui sont d’ailleurs plus des instances de palabres que d’une réelle efficacité politique. » Alors qu’Internet est plus que jamais le terrain d’affrontements entre les Etats, des questions fondamentales se posent : « Comment tout cela s’organise ? Qui est à la manœuvre ? Quelles sont les forces en présence ? Qu’est-ce qu’on a à gagner et à perdre ? » Pour y répondre, la première table-ronde intitulée « Y-a-t-il un pilote pour gouverner Internet ? » accueillera Bertrand de La Chapelle, ancien membre du Conseil d’Administration de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), Stéphane Van Gelder, président du NomCom (le comité de nomination de l’ICANN), Nathalie Chiche, membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE) à l’origine d’un rapport sur la gouvernance d’Internet, Benjamin Sonntag, co-fondateur de la Quadrature du Net, et Pierre Bellanger, président-fondateur de Skyrock et auteur du livre « La Souveraineté Numérique ».

Bienvenue sur www.arnaques.com ?
Le second débat portera sur l’Internet des contrefaçons. Chaque année, ce « marché du faux » génère près de 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde. « C’est un vrai enjeu, notamment pour les marques et les industriels car, là où il y avait auparavant une prédominance de la contrefaçon concernant les produits de luxe, cela concerne aujourd’hui vraiment l’industrie, note Nicolas Arpagian. Le problème se pose surtout pour nos économies occidentales qui sont fondées sur l’innovation, la R&D et la valeur ajoutée : cela nous déstabilise et sape notre capacité à amortir des investissements avec des ventes qui n’ont pas lieu. » Pour approfondir cette thématique, le modérateur sera entouré de Delphine Sarfati-Sobreira, directrice générale de l’Union des Fabricants (UNIFAB), Myriam Quémener, magistrate au parquet général de la cour d’appel de Versailles et spécialiste des questions d’e-commerce, Julien Serres, directeur général du cabinet Insiderscorp, et Luc Strohmann, responsable cyberdouane à la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).


« Gouvernance d’Internet : vers un retour de la guerre des blocs ? » à l’EPITA , le 13 mars 2014.
Colloque animé par Nicolas Arpagian.
14 h – 15 h 30 : Conférence « Y-a-t-il un pilote pour gouverner Internet ? »
15 h 35 – 16 h 55 : Conférence « Internet = contrefaçons à gogo, une idée fausse ? »
Amphithéâtre de l’EPITA
14/16 rue Voltaire

94276 Le Kremlin Bicêtre Cedex – M° Porte d’Italie

Si vous souhaitez assister aux conférences, merci de remplir le formulaire en ligne

 


La conférence TIC et Géopolitique, organisée chaque année depuis 2009 par l’EPITA, réunit experts et praticiens autour des grandes problématiques économiques, sociales et politiques liées aux nouvelles technologies, à leur évolution et à leur impact.